La question de la posture des animateurs et des participants devient alors centrale dans cette perspective :
  • Les animateurs doivent endosser la posture defacilitateurs leur permettant d’accompagner l’intelligence collective mais aussi le cheminement de chacun dans le processus.
  • Les participants doivent parvenir à trouver la posture leur permettant de jouer le jeu de l’intelligence collective et de la pluridisciplinarité.
Une des clé de réussite réside alors dans l’établissement progressif d’un climat de confiance entre les participants (entre eux et avec les animateurs). Les efforts de scénarisation contribuent nettement à créer d’emblée ce climat auprès des participants qui ont considéré que dès le départ « on avait joué le jeu ».

La place centrale de la posture dans l'hybridation

Le rôle des animateurs consiste alors à « embarquer » les participants dans l’expérience, les rassurer sur les objectifs, les étapes, les mettre en dynamique pour les amener au bout du challenge et redonner à chacun la pleine puissance de leurs compétences spécifiques dans un objectif commun et partagé.

« Grâce aux jeux de créativité, nous avons pu être très productifs sur l’ensemble des 3 jours. Je suis satisfait de notre idée et j’espère que quelques aspects pourront être repris ». Samuel, étudiant en Master Informatique