Pierre-Yves Antras, directeur général de Haute-Savoie Habitat
Photo de Pierre-Yves Antras, directeur général de Haute-Savoie Habitat à la conférence Lundis de l'Innovation du 12 février 2018
ConférenceInnovation

Haute-Savoie Habitat : exemple d'un management libéré

19 février 2018
L’office départemental s’inspire du modèle de l’entreprise libérée dans son organisation pour rendre ses employés heureux.

Qu’est-ce qu’une entreprise libérée

Haute-Savoie Habitat, l’office public de l’habitat du département, est entré dans une nouvelle ère en 2015 : celle de l’entreprise libérée.

Isaac GETZ et Brian M. CARNEY ont théorisé des pratiques et des concepts observés dans de nombreuses entreprises à travers l'ouvrage " Liberté & Cie : Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises " publié en 2012.

Le principe de ces organisations est de laisser les salariés prendre des initiatives individuelles plutôt que de leur imposer des directives suivies de contrôles. Le postulat de base repose sur un climat de confiance et de reconnaissance des collaborateurs où leurs compétences peuvent pleinement s'exprimer, si et seulement si, une liberté totale leurs est accordée.

Le système hiérarchique classique est remplacé par une structure plate où les collaborateurs s'auto-dirigent. Avec un effet accélérateur sur le bien-être au travail. Un programme très séduisant pour les générations Y et Z.

Cette démocratie ne signifie pas pour autant l'anarchie. Définies collectivement pour encadrer le fonctionnement de la structure, des règles garantissent l'espace de liberté de chacun.

L’entreprise Haute Savoie Habitat, sous l’impulsion de son directeur Pierre-Yves Antras, s’est inspirée de ce modèle d’organisation.


Le cas de Haute-Savoie Habitat




A la suite d’une rencontre avec Isaac GETZ, ce dernier a convaincu la direction de se lancer dans ce projet.
Haute-Savoie Habitat décide de se concentrer sur la façon d’entrer dans une logique de bonheur au travail, d’apporter du sens aux collaborateurs et établir des relations de confiance alors même qu’il n’y a pas de tension sociale.

« Cette stratégie se base sur l’implication des salariés. On ne se concentre plus sur les 3% de personnes non motivées dans l’entreprise, mais plutôt sur les 97% restant, pour faire en sorte que tous soient heureux dans leur travail. Le management apporte le sens de la mission aux employés, qui vont ensuite trouver les méthodes et les réponses au comment agir.» nous explique Pierre-Yves Antras.

Différentes actions sont alors mises en place :
  • gestion autonome du temps de travail,
  • télétravail,
  • création d’un pôle accueil,
  •  souplesse d’utilisation du matériel à titre personnel (smartphone, camionnette),
  • aménagement des espaces de travail et création d’une salle de détente,
  • intérim en interne qui permet de découvrir le travail des autres,
  • le “Batomètre” : outils de mesure de l’ambiance de travail dans l’équipe, de son bonheur dans la vie personnelle et au travail.


Obstacles et limites rencontrés

  • Le manager d’équipe change de posture et devient davantage un animateur ce qui peut être difficile à vivre. Les profils de recrutement s’en trouvent également changés puisque les métiers évoluent.
  • L’autogestion au sein de l’équipe peut être source de tensions sur certains sujets comme la répartition des primes.
  • Le système pyramidal est assez ancré dans la culture française et il peut être difficile pour certains collaborateurs de passer en mode entreprise libérée.
  • Il peut aussi en résulter une augmentation paradoxale du stress au travail pour certains employés qui ont du mal à s’adapter et doivent rendre compte au collectif.

Selon Pierre-Yves Antras, «il est également difficile de mesurer l’impact économique d’une telle mesure, celle-ci ne générant pas de bénéfice directement imputable à l’action menée et difficilement quantifiable. Mais peu importe. En France, on trouve normal d’utiliser une huile de qualité pour une machine car elle la rend plus performante et durable tandis qu’il est plus difficile d’accepter que l’on veuille le meilleur pour un employé. »

A ce jour, l’entreprise est toujours en mouvement et en progression car il n’y a pas d’aboutissement final.

----------------------------------
Haute-Savoie Habitat est un office départemental gérant plus de 17 100 logements, répartis sur 160 communes. Il compte 230 salariés (uniquement de droit privé) dont plus de 73% sont en relation directe avec la clientèle.

----------------------------
Date de la conférence : 12 février 2018
Lieu : MSH Alpes

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Mis à jour le  12 avril 2018