Thierry Ménissier et Marie-Laure Gavard-Perret – La question du désir dans l’innovation : perspectives croisées du marketing et de la philosophie

Suite aux évènements survenus à Paris ce week-end, Promising a choisi d’annuler le Lundi de l’innovation de ce 16 novembre ayant pour thème « La question du désir dans l’innovation : perspectives croisées du marketing et de la philosophie ».

Il est reporté au 8 février 2016, toujours à la MSH Alpes

Toutes nos pensées vont aux victimes de ce drame et à leurs familles.

Les Lundis de l’Innovation – n°32

Vidéo et supports de présentation

Le désir dans l’innovation – M.Laure Gavard-Perret (PDF)
Le désir dans l’innovation – Thierry Ménissier (PDF)

Date et lieu

8 février 2016
17h30 à 19h
Maison des Sciences de l’Homme – Alpes

Inscription

Formulaire d’inscription en ligne

Résumé

Interprétées en fonction de la philosophie, les relations entre désir et innovation renvoient à plusieurs questions différentes. Celle, générique, de la nature du désir, d’abord : de quoi parle-t-on exactement avec ce terme ? Le désir, est-ce une forme du besoin ou autre chose que le besoin ? Ensuite, celle, plus précise, du rapport entre le désir et le renouvellement ou la nouveauté : le désir a-t-il besoin d’être régulièrement réanimé, comment et pourquoi ? Enfin celle de la relation entre le désir et ses objets, question à appréhender tout particulièrement dans un triple cadre : les sociétés démocratiques régies par l’économie capitaliste, la dynamique de l’innovation typique des sociétés de haute technologie, et la marchandisation actuelle des émotions et des relations affectives.

Si la relation entre besoins et désirs a toujours été considérée comme une relation complexe, c’est avant tout sur les besoins que le marketing est centré. C’est peut-être là qu’il a péché et qu’il a induit un processus d’innovation trop préoccupé des besoins et pas assez des désirs. Même dans les pratiques actuelles des entreprises, plus tournées vers les usages que vers la traditionnelle découverte des besoins des consommateurs potentiels, les désirs semblent insuffisamment pris en compte. Les dimensions symboliques et émotionnelles des objets, à même d’éveiller, réveiller, intensifier les désirs des individus, sont trop souvent ignorées, méconnues ou mal-connues, voire sous-estimées. De plus, le consommateur a certes des désirs, mais il n’a pas de désirs d’objets futurs. C’est donc dans les valeurs, les idéaux, les motivations les plus profondes des individus qu’il convient pour les entreprises d’aller chercher, pour inventer le désir qui va avec le produit nouveau.

Nous voudrions profiter de cet échange avec une spécialiste du marketing pour mieux appréhender la fonction du discours de l’innovation sur le plan anthropologique, lequel permet d’accéder à une connaissance de l’homme qui apparaît certes riche de promesses, mais également précieuse pour aujourd’hui.

 

Intervenants

Portrait

Thierry Ménissier

Thierry Ménissier est Professeur des Universités en philosophie à l’Université Pierre Mendès France – Grenoble 2 (Université Grenoble Alpes).
Agrégé de philosophie (1990), Docteur de l’EHESS Paris en études politiques (2001) et HDR à l’IEP Grenoble (2008) en science politique, il est spécialiste de philosophie politique et d’histoire des idées, et fait partie de l’équipe de recherche « Philosophie, Pratiques & Langages » (Equipe d’accueil n°3699 de l’Université Grenoble Alpes) dont il anime l’axe « Philosophie pratique ». Il est également directeur du comité de rédaction de la revue Recherches sur la philosophie et le langage.
Il est responsable de la spécialité « Formation Initiale » du master 2 Management Innovation Technologie (IAE de Grenoble), et membre de l’équipe du programme Promising (UPMF / Investissements d’Avenir). Il dirige aux Presses Universitaires de Grenoble la collection « Rien d’impossible ». Il anime depuis plusieurs années les ateliers philosophiques de la Communauté d’Innovation de Renault, qui regroupe autour de questions d’innovation plusieurs entreprises et groupes industriels français.
Auteur de plusieurs monographies et d’une centaine d’articles ou de contributions dans des ouvrages collectifs, ses recherches en cours portent notamment sur l’innovation technologique et sociale considérée comme un mode de transformation des sociétés contemporaines, mais également interprétée comme un paradigme post-progressiste.

Portrait

Marie-Laure Gavard-Perret

Marie-Laure Gavard-Perret est Professeure des universités en Sciences de Gestion, spécialité Marketing, à l’IAE de Grenoble (université Grenoble Alpes). Elle est actuellement responsable de la spécialité Recherche et Conseil en Marketing du Master marketing de l’IAE de Grenoble.
Elle est également responsable de l’axe de recherche en Marketing du laboratoire CERAG (UMR CNRS). Ses travaux portent principalement sur la communication persuasive et préventive, mais aussi sur l’engagement dans les communautés de marques, la créativité des utilisateurs ordinaires ou encore sur certaines méthodologies d’analyse de données. Ils ont donné lieu à des publications dans des revues comme Recherche et Applications en Marketing, Décisions Marketing, Journal of Business Research.
Membre des comités de lecture des revues Recherche et Applications en Marketing et Décisions Marketing, elle est aussi Rédactrice en chef associée de la revue Décisions Marketing pour le Track « Communication ».

Les Lundis de l’Innovation

Promising pro­pose un cycle de conférences-séminaires des­tiné à ses étudiants, aux cher­cheurs du réseau Inno­vacs, aux pra­ti­ciens par­te­naires de G2I et de la Chaire Capi­tal Humain et Inno­va­tion et aux doc­to­rants inté­res­sés par les ques­tions d’innovation. Le sémi­naire aborde, avec dif­fé­rents regards, les grands enjeux actuels des stra­té­gies d’innovation des entre­prises à par­tir de tra­vaux de recherche récents.

Publié dans Lundis de l'Innovation